le manager «intelligent» est celui qui s’intégrera dans la culture de l'entreprise, y trouvera des repères solides puis y trouvera petit à petit ses «marques».
Réussir son insertion à la tête d'une équipe, construire son identité managériale, gérer les résistances … Tels sont les principaux défis à relever lors de la prise de poste d’un manager. Mener à bien cette étape reste un enjeu pour l’entreprise et pour le manager pour arriver rapidement à la situation de contribution efficace et de développement futur des performances. Le point avec Ismail Belabbess, consultant RH associé MCBI Conseil.

Éco-Conseil : Comment doit-on aborder son poste de manager dans une nouvelle entreprise ?
Ismail Belabbess : Toute nouvelle prise de poste reste difficile dans la mesure où elle se caractérise par une dimension managériale dont les répercussions sur l’organisation peuvent être importantes. Il ne faut pas oublier que dans le cas d’une création de postes, d’un changement de personnel ou d’une restructuration, les attentes sont assez importantes de la part de la direction générale ou du comité de direction existant. En conséquence, il est important pour le nouveau manager de se mettre dans un nouvel état d’esprit de prise de fonction qui va se traduire par une ouverture à l’apprentissage de nouvelles procédures auxquelles, souvent, il n’était pas familier.
Qu’il s’agisse de procédures administratives, juridiques, financières, RH ou simplement d’une intégration au sein d’une nouvelle équipe de collaborateurs, le manager devra se conformer à «une culture» déjà mise en place et ne pas y faire obstacle dès le début sous peine que cette «intégration» soit un échec. C’est dans ce contexte que nous pouvons parler précisément «d’intelligence professionnelle». En effet, le manager «Intelligent» est celui qui s’intégrera dans cette culture déjà installée, y trouvera des repères solides puis y trouvera petit à petit ses «marques».

Y a-t-il une feuille de route à suivre ?
Une feuille de route ou un modèle à suivre lors d’une prise de poste ne peut être recommandé au vu des points soulevés précédemment. Néanmoins, force est de constater que la meilleure feuille de route envisageable dans toute situation reste d’ordre psychologique et comportemental. Nul ne peut nier, toujours selon le concept «d’intelligence professionnelle», qu'une prise de poste réussie est celle d’un manager qui sait s’intégrer dans son nouvel environnement en se conformant à la culture de ce dernier, à ses procédures et surtout à son personnel. Il est tout à fait naturel de rester méfiant face à l’inconnu. C’est ce que doit se rappeler tout manager lors de sa prise de poste pour qu’il comprenne les réactions et comportements de ses collaborateurs. Ainsi, il devra s’intégrer de manière progressive afin d’apporter sa «valeur ajoutée» en comptant sur le support de sa nouvelle équipe.

Comment gérer les résistances ?
Les réticences sont le fruit de la méfiance de l’équipe déjà en place ou alors des initiatives du nouveau manager sans avoir pris le temps pour s’intégrer, évaluer l’environnement et s’implémenter de manière progressive. Face à cette situation qui devra être corrigée pour éviter des obstacles, il est primordial de mettre en place un système de communication directe avec les «sources des réticences» afin de les comprendre et proposer les possibilités de rectification. La communication reste le moyen privilégié pour arriver à un consensus et permettre à l’équipe de se familiariser avec une nouvelle présence et donc de nouvelles procédures.
Une prise de fonction infaillible commence, somme toute, par le manager. Ce dernier devra se mettre dans un nouvel état d’esprit qui se traduira par la communication, la compréhension de l’autre et l’implémentation de sa valeur ajoutée progressivement.
Il est important de noter que récemment, au Maroc, des coachs se sont spécialisés dans ce type de situation pour accompagner les managers et top managers dans leurs prises de fonctions. Ce sont, soit les comités de directions soit les intéressés, qui leur font appel à eux afin de garantir une pérennité à l’organisation et une intégration réussie. L’exemple le plus saillant reste celui des expatriés qui ont un besoin indéniable en support professionnel pour connaitre la culture d’entreprise et le type de communication communément utilisé pour arriver à une intégration réussie dans un nouveau pays.

lematin.ma

 

 

About MCBI

MCBI is an international HR agency based in Morocco and France gathering a diversified team that works for several references in the MENA region, Europe and Asia.


Read more

Last tweets

Twitter Feeds
Recrutement maroc https://t.co/PgVeFXmIX3 4 YEARS ago