Propos recueillis par Souad Badri, LE MATIN

Au cours d’une carrière professionnelle, chaque personne a besoin, à un moment ou un autre, de faire le point sur ses compétences et d'évaluer ses talents. L’objectif étant de déceler les points forts et les points faibles et tenter de s’améliorer à travers la formation, l’accompagnement… Cet exercice permet d’acquérir une confiance en soi, de se motiver, de se positionner objectivement sur le marché du travail et de se projeter dans l’avenir. Le point avec Ismail Belabbess, consultant RH Associé MCBI Conseil.

Carrière: Comment révéler ses talents en entreprise

Éco-Conseil : Comment peut-on identifier ses talents ?Ismail Belabbess :

Plusieurs moyens existent pour identifier ses talents. Certains préfèrent les outils introspectifs afin de déceler leurs atouts et par la même occasion leurs points d’amélioration alors que d’autres optent pour l’accompagnement par des experts en psychanalyse, en coaching individuel… Cependant, il est percutant de souligner l’utilité du milieu de travail dans la révélation des talents.

En effet, lorsqu’une personne entame sa première expérience professionnelle, elle commence à développer des compétences qui soit se révèlent pour la première fois, soit se consolident avec les missions qui lui seront assignées. Un talent se dessine alors et s’accroît avec le temps si, bien évidemment, l’intéressé s’épanouit dans son cadre de travail. La personne déjà expérimentée va, quant à elle, renforcer ses acquis et cherchera à asseoir des bases solides pour son ou ses talents. Le milieu professionnel reste, en conséquence, un critère saillant et un moyen fort utile d’identification des talents, de développement personnel et professionnel.

Comment faire de ses talents une source d'épanouissement au travail ?

Nous l’aurons compris, l’épanouissement professionnel passe d’abord par une expérience professionnelle qui correspond au profil tant au niveau de sa formation académique qu’à celui de sa personnalité. Ainsi, une personne qui montre de solides compétences en communication se verra très mal intégrée si un poste au niveau financier lui est proposé. Quand bien même sa formation lui permettrait de répondre efficacement aux tâches dudit poste, son épanouissement ne sera atteint que si ses missions se traduisent par un aspect important en termes de requis en communication. Il est indéniable que le talent se développe avec les tâches qui forgent les bases des compétences et acquis. Cependant, il existe tout de même un point de vigilance à ne pas négliger : lesdites tâches ne doivent pas être répétitives sous peine de voir ce talent «gâché».

Comment éviter de surestimer ?

La surestimation de ses talents est, certes, un risque auquel l’individu peut être confronté lorsque, d’après ce qui a été développé plus haut, les tâches assignées se répètent. L’individu commence alors à retrouver sans cesse les mêmes problématiques, ce qui lui confère une impression de maîtrise complète de son métier. Au contraire, lorsque de nouvelles problématiques apparaissent, l’individu est contraint de remettre à jour ses référentiels et ses connaissances afin de répondre de manière percutante à son challenge. Nous dirons donc qu’il est primordial de chercher du «défi» dans le but de préserver son talent et éviter la surestimation. Le challenge reste, somme toute, le meilleur moyen d’estimer «justement» son talent et de le renforcer par de nouveaux acquis.

À quel moment peut-on ressentir le besoin d'évaluer ses talents ?

L’évaluation de ses talents peut arriver à plusieurs moments dans la vie de l’individu. Néanmoins, comme nous l’avons mis en exergue, c’est le challenge qui pousse l’individu à s’évaluer avant de s’améliorer. À juste titre, en l’absence de challenge, nul besoin de s’évaluer puisque l’individu arrive «facilement» à répondre de manière positive aux attentes de son employeur, ses collègues…

Par contre, lorsque son poste acquiert de nouvelles dimensions dont il n’avait pas connaissance avant, l’individu se voit obligé de se conformer à de nouvelles exigences qui seront sûrement bénéfiques pour son ou ses talents. L’exemple qui pourrait être relevé dans ce type de cas est le marché des NTIC, dans lequel les profils «IT» doivent sans cesse chercher de nouvelles certifications, se former à de nouveaux programmes et connaître de nouvelles normes en raison de l’aspect changeant et évolutif de leurs activités. Un informaticien, aujourd’hui, qui connaît des langages de programmation révolus ne pourra donc jamais répondre aux attentes de l’activité.

C’est le changement constant et donc les challenges continus du marché qui pousse non seulement les profils en informatique, mais aussi les écoles spécialisées ainsi que les entreprises du secteur à améliorer leurs talents.

 

 

About MCBI

MCBI is an international HR agency based in Morocco and France gathering a diversified team that works for several references in the MENA region, Europe and Asia.


Read more

Last tweets

Twitter Feeds
Recrutement maroc https://t.co/PgVeFXmIX3 4 YEARS ago