A propósito de MCBI

MCBI Conseil es una agencia RECURSOS HUMANOS a dimensión internacional que reagrupa a un equipo de Consultores fuertes de varios años de experiencia sobre los mercados: MENA, África y Europa.

Nuestro Equipo de dirección

Maider Cordoba
Manager entidad Contratación y Evaluación
++

Ismail Belabbess
Manager entidad Expatriación y Relocation
open
À l’instar des certifications qualité, la politique RH de l’entreprise fait également appel aux certifications RH pour mettre en avant la qualité du travail accompli. Les motivations sont principalement liées à l’amélioration de la politiques RH et au développement de la marque employeur de l’entreprise. L'objectif étant de s'assurer une visibilité optimale pour attirer les meilleurs profils et être identifiée par les talents.

Les entreprises se livrent à une bataille d’optimisation de leur image de marque pour mieux se positionner. Améliorer et réformer ses stratégies RH en interne ne suffit pas. Il
faut en plus les vulgariser et en faire un pilier des valeurs de l’entreprise ; ce qui lui permettra de se distinguer sur le marché comme étant le meilleur employeur qui offre les meilleures conditions de travail et de développement de carrière. D’autant plus que cette image est désormais l’un des critères incontournables de sélection pour les chercheurs d’emploi qu’ils soient passifs ou actifs. En effet, dans cette guerre des talents, chaque entreprise doit travailler sur son image de marque employeur pour attirer les meilleurs profils. Il faut faire preuve d’ingéniosité pour offrir les meilleures conditions de travail, le meilleur climat social et les meilleurs scénarii pour un plan de carrière intéressant et attrayant.

L’une des mesures phares pour démontrer la qualité de ses stratégies managériales et promouvoir sa marque RH est la certification ou la labélisation par des organismes spécialisés. Cette démarche, certes volontaire, permet aux entreprises de se démarquer et d’acquérir un vrai privilège en termes d'image auprès des partenaires, des clients, des jeunes diplômés et des chercheurs d’emploi. 
Au niveau national, il existe un programme des meilleurs employeurs, une pratique également en vogue dans une centaine de pays. L’initiative, placée sous l’égide du ministère de l’Emploi et de la CGEM, est organisée par le cabinet de conseil en capital humain Lycom en partenariat avec le cabinet américain Best Companies Group. Elle a vu le jour en 2011 dans l’objectif de récompenser les entreprises qui se démarquent en offrant un milieu de travail exceptionnel dans lequel les jeunes professionnels souhaiteront évoluer. Ainsi chaque année, les employeurs candidats souhaitant se distinguer en tant qu'employeur de choix au Maroc sont évalués via des questionnaires adressés à la DRH et aux collaborateurs, établis en fonction de plusieurs critères, notamment leur perception de la politique RH et ses outils, la culture de l’entreprise, les conditions de travail, la reconnaissance professionnelle et la rémunération, les programmes pour attirer et fidéliser les jeunes diplômés, l’équité RH, l’égalité hommes-femmes et le respect de l'environnement.

Aux niveaux continental et mondial, on compte, entre autres, le certificat «Top Employer» décerné aux employeurs du monde entier qui respectent les standards de qualité en matière RH. «Les entreprises certifiées de manière indépendante comme «meilleurs employeurs» démontrent un environnement «RH» avant-gardiste dont l’objectif est d’optimiser les conditions de travail et d’assurer un développement aussi bien professionnel que personnel», explique Ismaïl Belabbess, consultant RH associé MCBI Conseil.

En effet, au Maroc quatre multinationales ont volé la vedette la semaine dernière en obtenant la certification «Top Employers 2017» accordée exclusivement aux meilleurs employeurs. Elles étaient récompensées pour avoir réussi à créer un environnement RH de pointe, à optimiser en permanence les conditions de travail et montrer la voie en termes de développement de leurs collaborateurs. Il s’agit notamment de Méditel, primé pour la deuxième année consécutive, du groupe pharmaceutique AbbVie, du Group 4 Securicor-G4S Maroc et de Philip Morris-Maroc. Toutes ces entreprises ont été sélectionnées pour la qualité de gestion de leurs ressources humaines et des conditions de travail offertes à leurs collaborateurs. 
Réagissant à cette distinction, Zakia Hajjaji, DRH de Méditel, a expliqué que le groupe a su maintenir son positionnement au rang des meilleurs employeurs du Maroc et d’Afrique, avec des pratiques RH en constante évolution et qui place l’humain au cœur de sa stratégie.

«Nos collaborateurs sont notre plus grande richesse. Pour cela, nous créons les conditions favorables de mise en œuvre d’actions concrètes en terme de développement et d’environnement de travail. Notre ambition est d’offrir une expérience salarié unique et incomparable dès l’intégration», a-t-elle déclaré. 
La certification «Top Employers 2017» a également été décernée au niveau continental à d’autres multinationales pour la qualité de l’environnement RH qu’elles offrent dans les différents pays où elles opèrent, notamment au Maroc. Il s’agit par exemple de DHL Express qui a été consacrée pour la troisième fois consécutive meilleur employeur en Afrique.

«Nous sommes extrêmement fiers de cette réussite. Cela montre à quel point nous estimons nos employés et confirme que DHL Express leur offre un milieu de travail gratifiant», avait déclaré Hennie Heymans, PDG de DHL Express pour l’Afrique subsaharienne. Il en est de même pour Unilever qui a été distingué en tant que Top Employer d'Afrique. «Chez Unilever, nous mettons tout en œuvre pour associer notre expérience mondiale et nos profondes racines africaines afin de développer les talents locaux. Nous sommes ravis de voir nos efforts récompensés par la distinction internationalement reconnue de Top Employers, une mesure totalement indépendante et vérifiable des meilleures pratiques du secteur en matière de ressources humaines», avait déclaré à l’occasion Mechell Chetty, vice-présidente des Ressources humaines chez Unilever. La certification délivrée annuellement par l’Institut Top Employers se base essentiellement sur un questionnaire HR Best Practices, qui étudie de manière approfondie l'environnement RH. «Cette étude évalue de manière rigoureuse les conditions fournies à la DRH et aux collaborateurs. À l'issue d'une validation des réponses et d'un audit effectué de manière indépendante, des scores sont attribués en comparant les résultats de l'enquête à une norme internationale. Seuls les employeurs atteignant un certain niveau peuvent obtenir la certification. Les entreprises certifiées Top Employers peuvent donc se considérer à juste titre comme faisant partie des meilleurs employeurs au monde et ainsi renforcer leur marque employeur», expliquent les responsables de cet institut.

Une lecture rapide des bases de ces certifications indique que les entreprises ont tout à gagner en les intégrant dans leurs objectifs stratégiques. Un organisme ayant au palmarès deux ou trois certifications est directement hissé en haut du podium et peut attirer facilement les meilleurs candidats. D’un autre côté, ces entreprises deviennent plus exigeantes en termes de politique de recrutement en veillant à mettre en place un processus très sélectif des compétences et des profils à intégrer. Par ailleurs, ces entreprises développent constamment leur politique de gestion des talents. Il devient même nécessaire pour elles, et c’est là aussi l’un des critères des tops employeurs, d’impliquer le comité exécutif dans la gestion des talents. C’est une marque forte d’une reconnaissance de ses Ressources Humaines, comme le note Belabbess. En conclusion, toute distinction de la stratégie RH d’une entreprise permet à cette dernière de renforcer sa marque employeur et de faire passer aux salariés comme aux candidats un message fort concernant l'excellence de ses capacités à proposer une expérience enrichissante à son personnel et offrir un cadre de travail de qualité. 
Cependant, la majorité de ces certifications ont une durée de vie très limitée, ce qui oblige le top management à toujours innover et développer des stratégies RH plus efficaces et adaptées aux variables sociales, économiques et même technologiques.

Entretien avec Ismaïl Belabbess, consultant RH associé MCBI Conseil

«Une entreprise a tout intérêt à valoriser ses pratiques RH auprès d’organismes certificateurs»

Éco-Emploi : Les entreprises marocaines sont-elles sensibles à ce critère de classement pour attirer les bons profils ?
Ismaïl Belabbess : Il existe une volonté des entreprises marocaines de faire valoir leur propre label, car ce type de distinction permet de valoriser la marque employeur de l’entreprise sur ses pratiques RH et d’attirer ainsi les meilleurs profils. Près de 50 PME et grandes entreprises ont participé à la dernière 
édition du «Top employer». En effet, de nombreuses études ont pu démontrer qu’un salarié recherche avant tout une structure qui porte une attention particulière à la reconnaissance de son travail, à des possibilités d’évolution et va enfin porter attention au package salarial proposé.Au regard de ce type de résultat, une entreprise a tout intérêt à valoriser ses pratiques RH auprès d’organismes 
certificateurs.

Les chercheurs d'emploi sont-ils très portés sur ces critères pour choisir leur employeur ?
Actuellement, le label «Top employer» par exemple, n’est pas aussi bien connu auprès des salariés que des chercheurs d’emplois. Cependant, tout chercheur d’emploi sera davantage porté sur la réputation de l’entreprise, son mode d’organisation et ses conditions de travail des critères retenus par le label. Donc, la certification reste un atout considérable à prendre en compte éventuellement par un candidat qui se trouve devant de choix difficiles à faire.


Quels sont les critères à retenir pour qualifier une entreprise de «top» notamment au niveau des pratiques RH ?

Une entreprise va être évaluée sur son environnement RH notamment sur sa stratégie, sa mise en œuvre des politiques, le suivi et la communication des conditions offertes au personnel et de son développement. De plus, l’entreprise doit démontrer qu’elle a mis en place des pratiques RH de pointe. Un top employeur doit chercher en permanence à optimiser les conditions de travail. Ainsi, le critère principal pour qualifier une entreprise de «top employer» est sa manière d’aborder et de penser le développement de ses collaborateurs.

Selon une étude européenne, les meilleurs employeurs sont ceux qui impliquent le comité exécutif à la gestion des talents. Cette pratique est-elle de mise dans nos entreprises ?
Clairement, impliquer le comex dans la gestion des talents est une marque forte d’une reconnaissance de ses Ressources Humaines. Impliquer le comex dans la gestion des talents permet d’identifier les potentiels RH, de promouvoir les compétences locales à des postes clés et de les préparer à devenir les cadres dirigeants de demain.

Pour développer ce type de pratique, il est nécessaire que la fonction RH soit engagée dans la stratégie globale de l’entreprise. Actuellement, les entreprises marocaines en pleine mutation sont en train d’effectuer un passage d’un management paternaliste parfois autoritaire à un management participatif, mais ne sont pas encore impliquées sur ce type de démarche, hormis certains groupes internationaux. 
Toutefois, de plus en plus entreprises marocaines sont impliquées et certifiées dans des labels de qualité qui promeuvent des pratiques RH participatives comme le label RSE (responsabilité sociale des entreprises, Ndlr) et les normes ISO.

Ismaïl Belabbess, consultant RH associé MCBI Conseil pour lematin.ma

 

A propósito de MCBI

MCBI Conseil est un cabinet de conseil RH à dimension internationale regroupant une équipe de Consultants forts de plusieurs années d'expérience sur les marchés: Europe, MENA et Asie.


Lire la suite  

Ultimos Tweets

Twitter Feeds
Recrutement maroc https://t.co/PgVeFXmIX3 4 YEARS ago