A propos de MCBI
MCBI Conseil est un cabinet de conseil RH à dimension internationale regroupant une équipe de Consultants forts de plusieurs années d'expérience sur les marchés : Mena, Afrique et Europe.
Notre Equipe Dirigeante

Maider Cordoba

Maider Cordoba
Manager entité Recrutement et Evaluation
++

Ismail Belabbess

Ismail Belabbess
Manager entité Expatriation et Relocation
open
Un speed recruiting est souvent plus stressant qu’un entretien classique et requiert une longue préparation afin de toujours rester concis.
Le speed recruiting, appelé également «job dating», séduit de plus en plus de recruteurs. Quelque peu controversée, cette pratique, rapide, et surtout économique, gagne du terrain et reste très sollicitée notamment pour effectuer une première sélection. De leur côté, les candidats doivent réussir à convaincre en très peu de temps, être concis et précis. Plus de détails avec Ismail Belabbess, consultant associé MCBI Conseil.

Éco-Conseil : Qu'est-ce que le speed recruiting ?
Ismail Belabbess : Le speed recruiting ou encore «rencontre de recrutement éclair» est une pratique très connue en Occident puisqu’elle s’est inspirée d’une autre pratique beaucoup moins professionnelle qui est le speed dating. Le but ultime du speed recruiting est de permettre aux recruteurs et candidats d’aller directement à l’essentiel tant au niveau du profil recherché qu’à celui du poste à pourvoir. Généralement, les organisateurs de ce type d’évènements donnent, aux chercheurs d’emploi et aux recruteurs, l’opportunité de trouver ce qu’ils recherchent en l’espace de 20 minutes par rencontre.
Le speed recruiting a historiquement commencé avec les rencontres éclair d’étudiants et jeunes diplômés face à des recruteurs en recherche de nouveaux talents. Ensuite, une généralisation à tous types de profils (aussi bien techniciens que gestionnaires et cadres supérieurs) s’est très vite installée pour profiter des avantages de cette pratique.

Femme Entretien d'embauche

Dans quel cas peut-on recourir à ce type de recrutement ?
Ce sont d’abord les entreprises dont les volumes de recrutement sont très importants et les délais de réalisation très courts (en fonction de leurs activités qui peuvent être saisonnières) qui recourent à ce type de démarche. Le speed recruiting est par contre plus utilisé au Maroc pour les rencontres avec les jeunes diplômés des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs du type ISCAE, EMI, ENCG, EHTP… Les écoles offrent alors aux recruteurs l’occasion de pouvoir rencontrer directement les jeunes lauréats ou les futurs diplômés afin d’évaluer leurs profils et constituer une base de CV qui sera par la suite exploitée dans le cadre de recrutements spécifiques.
Par comparaison aux recherches sur bases de données et réseaux sociaux qui peuvent s’avérer dans certains cas peu efficaces, le speed recruiting peut être très pertinent en termes de gain de temps, d’énergie et de finances.

Comment évaluez-vous la pertinence de ce processus ?
Cette pratique, soulignons-le, permet de gagner en rapidité puisqu’elle rapproche les candidats des recruteurs autour d’une rencontre brève dont la ligne directrice est : aller directement à l’essentiel. Le candidat se trouve alors dans une situation où il doit utiliser son self-marketing pour mettre en exergue ses principaux atouts. Les recruteurs, quant à eux, doivent se mettre dans une situation assez formatrice dans la mesure où ils doivent être concis, percutants et cibler les principaux points du profil pour juger de sa pertinence par rapport au poste concerné, à la culture d’entreprise… Par conséquent, en termes de rapidité et de capitalisation, le speed recruiting reste une très bonne expérience aussi bien pour les recruteurs et candidats comme peuvent le démontrer de nombreux cas de réussite qui ont marqué les plus grands groupes internationaux ayant opté pour ce processus. Néanmoins, de nombreux échecs ont également été rencontrés par d’autres entreprises tout aussi importantes en termes de chiffres d’affaires et de poids financier et économique.
En effet, juger de la pertinence d’un profil et «déceler» le talent est souvent complexe et doit faire intervenir plusieurs situations de tests, références et cas pratiques afin de se révéler percutants et minimiser les risques d’échec. Ainsi, malgré son caractère nouveau et attrayant, le speed recruiting est à utiliser avec précaution pour ne pas subir des échecs de recrutements.

Comment convaincre un recruteur en quelques minutes ?
Convaincre un recruteur durant le speed recruiting est, malgré ce que nous pourrions croire, une démarche différente de celle classique. Les quelques minutes qui s’offrent au candidat pour révéler ses atouts et se faire connaître auprès du recruteur changent complètement l’approche de l’entretien, les arguments qui seront avancés et les réponses aux questions. Il faut savoir que lorsque la durée de l’entretien est raccourcie, le recruteur cherchera toujours à aller à l’essentiel tout en attendant des réponses claires et percutantes. Participer à un speed recruiting est souvent plus stressant qu’un entretien classique et requiert, malgré ce qu’il y paraît, une longue préparation afin de toujours rester concis. Il est recommandé aux candidats de se préparer en maîtrisant l’art d’avoir un discours précis et concis. Il convient donc de commencer par réévaluer son CV en ne gardant que les principaux éléments tout en sachant donner des réponses rapides et percutantes.

 Propos recueillis par Souad Badri, LE MATIN

 

A propos de MCBI

MCBI Conseil est un cabinet de conseil RH en recrutement et expatriation Maroc, à dimension internationale regroupant une équipe de Consultants forts de plusieurs années d'expérience sur les marchés: Europe, MENA et Asie.


Lire la suite  

Derniers tweets

Twitter Feeds
Recrutement maroc https://t.co/PgVeFXmIX3 4 YEARS ago