Jeune homme avec sa femme et leur fille avec une valise en voyage

L’expatriation à l’étranger : une grande expérience mais aussi un grand défi pour vous et votre famille

S’expatrier à l’étranger, au Maroc dans ce cas, est une expérience merveilleuse. Elle vous ouvre des horizons. Elle vous offre la possibilité de vivre des rencontres uniques et parfois insolites. Elle vous permet de vivre une aventure familiale dans un cadre différent de votre vie au pays. C’est une opportunité de développement personnelle, professionnelle et financière et cela permet aussi aux autres membres de la famille de se développer  ensemble.

Mais c’est aussi un défi. Vous devez tous, vous et votre famille, de vous adapter physiquement, psychologiquement, et culturellement. Et cela nécessite plus au moins du temps. Le chemin de l’adaptation peut être semé d’embûches inattendues, qui peuvent avoir un effet négatif sur votre bien-être psychologique et celui de votre famille. Et ca peut aussi vous réussir.

Comment la vie à l’étranger peut-elle affecter l’identité de l’expatrié ?

La question de l’identité est au cœur de l’expérience de la vie à l’étranger. Elle soulève de nombreuses questions, par exemple : Qui suis-je maintenant ? Comment puis-je me sentir bien dans ma peau et m’adapter en même temps ? Ai-je les ressources personnelles nécessaires pour y faire face ? Comment puis-je utiliser cette nouvelle expérience à l’étranger pour devenir la personne que j’aimerais être ? Vivre à l’étranger accélère les changements d’identité, parfois avant que l’expatrié ne les ait reconnus et assimilés lui-même !

Les relations interpersonnelles sont un autre aspect important de la vie à l’étranger. Les relations sont souvent remises en question par l’expatriation. Vivre à l’étranger signifie faire une pause dans tout ce que vous connaissiez auparavant. Vous pouvez ressentir un vide en l’absence de vos proches et regretter profondément les endroits et les personnes que vous avez laissés derrière vous. Vous devez également relever le défi de construire de nouvelles relations satisfaisantes. Si vous n’êtes plus nourri par des relations, vous pouvez vous sentir émotionnellement fragile.

Qu’est-ce qui rend un expatrié mal à l’aise lorsqu’il  vit à l’étranger ?

Ces facteurs varient en fonction du type de personnalité de l’individu, et chaque expatrié(e) aura un vécu différent de l’autre. Mais le facteur principal est le stress. La difficulté pour se faire de nouveaux amis parmi les expatriés ou les locaux. Gérer des changements majeurs liés à la culture, à la langue et à un environnement inconnu, et s’adapter à une nouvelle vie de manière constructive peut être extrêmement stressant et réduire la confiance et l’estime de soi. Même les tâches les plus banales de la vie quotidienne peuvent sembler difficiles, comme parler avec un étranger qui ne comprend pas votre langue !

Il faut beaucoup d’énergie et d’efforts pour s’installer dans un nouveau pays. Après une période d’installation intense, vous pouvez ressentir un vide émotionnel en l’absence des choses familières que vous avez laissées derrière vous. Un sentiment de nostalgie et même de tristesse peut vous envahir. Le deuil suit son cours, et un certain degré de dépression est normal à ce stade. Tout le monde sait qu’il est impossible d’être heureux tout le temps ! Cependant, un sentiment de dépression accablante qui dure plus de deux semaines est alarmant et doit être traité.

Que peut faire un expatrié pour éviter de se sentir mal à l’aise ?

Les gens devraient éviter de partir à l’étranger pour échapper à leurs problèmes. Leurs problèmes ne feront que revenir, peut-être même pire qu’avant. L’illustration classique en est le taux de divorce élevé des expatriés. Les personnes qui envisagent de partir à l’étranger doivent être lucides et prévoir leur départ à tous les niveaux. Ils doivent évaluer avec soin ce qu’ils ont perdu et gagné de cette expérience, leurs craintes et leurs projets afin de réussir leur installation. Il est important de considérer chaque personne comme un acteur important de cette expérience de vie (tant les adultes que les enfants) afin de créer une dynamique positive et d’impliquer tout le monde.

Comment soutenir les expatriés qui traversent une période difficile ?

La vie est pleine de surprises et de nouveautés. Tout le monde connaît des hauts et des bas et chacun, expatrié ou non, a des moments dans la vie où il a besoin de soutien (d’un ami, d’un professionnel de la santé, d’un psychiatre, etc.) Il faut être capable d’analyser le degré de difficulté d’une personne afin de lui apporter une aide appropriée, surtout si des médicaments sont nécessaires (en cas de dépression par exemple). Lorsque vous constatez une personne qui vous est chère ne va pas bien, vous devez essayer de comprendre la profondeur du problème et de savoir si cette personne a besoin d’aide. Les moyens que nous procurent Internet sont d’une grande aide. Vous pouvez utiliser Whatsapp ou Skype dans ce cas !